Université de Bandundu
CONSTRUCTION-AUTONOMIE-RAYONNEMENT


 
RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE 
DU CONGO
MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT
SUPERIEUR ET UNIVERSITAIRE
 
UNIVERSITÉ DE BANDUNDU
 
TÉL. 0024 3 0024 3 81 45 04 03 3
info@uniband.org
B.P. 548
BANDUNDU-VILLE
 
Diapositives UNIBAND
vign1_Mes_images_118

Etudiants au labo2

Les professeurs en réunion

AU labo

Recherche

Le recteur

Le Bat

vign1_Mes_images_095

vign1_SE_Le_Ministre-LEADER

vign1_J-Encadre-6-Vue_Corps_Sc
VISIBILITE UNIVERSELLE
RECHERCHE SCIENTIFIQUE
Vign_Agro
FAC-AGRO, DEUX ARTICLES RÉCENTS À CONSULTER :

1-     Effective Micro-organism’ (EM) ; An Effective Plant Strengthening Agent for Tomatoes in Protected Cultivation.
Prof. R.K. NDONA

2-     Effet de différentes Doses d’Azotes sur la culture de maïs en contre saison dans le sol sableux de Kinshasa-Binza. Prof. RISASI 
Carence en phosphore
Vign_carence_en_phosphore
 
 
La croissance des plantes en est affectée, les plantes poussent très lentement. Les feuilles prennent une coloration intense rouge ou violacée. On l'observe d'abord sur les vieilles feuilles...
 
Les recherches sont en cours . Les étudiants en savent déjà quelque chose...

Données du problème

L'alimentation de la population dans les pays en développement dépend avant tout de leur production agricole. L’agriculture dans ce pays, le plus souvent dans les pays tropicaux et subtropicaux, est soumise à l'’influence des conditions climatiques.
Anophèles et le paludisme
Ecologie de l'anophèle dans la transmission du paludisme à Bandundu

Par Dr. Emery METELO MATABI

Variabilité saisonnière de la nuisance culiciènne à Bandundu (RDC)

Par Dr. Emery METELO MATABI

Vign_anophele
CONTACT WEBMASTER
Pour la réalisation de vos sites Web professionnels, veuillez contacter le Webmaster, le Prof. Roger NDONA
 
Email: roggnd@gmail.com;

Tél.   : 00243 99 8804718
           00431 9905039
Remerciements
Vign_IMG_0301
L’UNIBAND est très satisfaite de son site Internet, réalisé avec la précieuse collaboration des ressortissants de la ville de Bandundu basés à Vienne en Autriche, à l’occurrence : 
Madame Brigitte LUMBWE-NDONA, Mode Designer, Haute Couture « Ndona-Mode ».
 
Monsieur Emile MUNSI, fonctionnaire à l’ONU.
 
Monsieur Ephraim NZOKO, Cadre de maîtrise à Dorotheum-Vienne.
 
Monsieur l’Abbé Franklin MBOMA, Doctorant à l’Université d’Innsbruck.
 
Monsieur Roger K. NDONA, Chercheur à l’Université agronomique de Vienne (BOKU) et responsable du centre de recherche agricole « NutriCong », Professeur des Universités.
Les sciences ou sciences exactes
Vign_texgraph
Les sciences ou sciences exactes sont nées à partir du début du 17ième siècle en Europe occidentale chrétienne. Elles sont basées sur une observation approfondie dans un cadre thématique restreint ou préalablement défini, une approche simple et progressive de la modélisation schématique ou descriptive, et surtout l'emploi commun d'une logique réductive et radicale pour conserver données et lois nécessaires et suffisantes. A l'UNIBAND, tout est compacté dans l' Enseignement. Voir aussi, les conditions d’admission et d’inscription!

Les inscriptions se déroulent en deux temps, d’abord pour les anciens diplômés, ensuite pour les nouveaux diplômés.

Le formulaire de demande d’inscription peut être retiré au Service des inscriptions.

Il peut aussi être téléchargé à partir du site www.uniband.org de l’UNIBAND, qui le mettra en ligne prochainement pour l’année académique 2011-2012.
S.O.S.-URGENT-S.O.S !!!!!!!!!!!!
Vign_DSCN6261-2
DES ORDINATEURS ET DES LIVRES POUR L’UNIBAND


Un S.O.S. est lancé à toutes les personnes de bonne volonté pour qu’elles offrent des livres et des ordinateurs à l’Université de Bandundu. Il s’agit évidemment des ordinateurs en bon état et des livres scientifiques qui soient utiles à nos étudiants de Médecine, d’Agronomie, de Droit et de Psychologie. 

Les dons peuvent être confiés aux personnes suivantes :

- En Amérique du Nord :...

L’importance des livres scientifiques pour la bibliothèque de notre jeune université se passe de tout commentaire. Quand aux ordinateurs, ils viendront moderniser nos services de bureau et doter notre université, qui possède son site web et qui est désormais connectée à l’Internet, d’un instrument précieux pour la recherche scientifique.
A ce jour, nos chercheurs – étudiants et enseignants – sont privés de cet instrument, quoi que notre site de Lwani soit alimenté 24h sur 24 en énergie électrique et que l’UNIBAND ait obtenu de l’agence américaine USAID toutes les facilités techniques pour un accès permanent et gratuit à l’Internet.
L'index des dictionnaires
Les mots et merveilles du monde à travers Plus d'info
 

INSTITUT BOSEMBO

INSTITUT CBCO

INSTITUT KIKESA

INSTITUT LONGO

INSTITUT MAYELE

INSTITUT MOLENDE

INSTITUT MOSALA

INSTITUT MOVOTO

INSTITUT NTOTO

LYCEE MARIA GORETTI


LYCÉE NTO-MAMBOTE
Visite à l'UNIBAND de l’Ambassadeur britannique
Vign_Mes_images_302
Bandundu, 27/01/2012

Visite à l'UNIBAND de Monsieur Neil Wigan, l’Ambassadeur britannique en République Démocratique du Congo le 05/11/2011 pour une conférence sur la politique de son pays en RDC. La conférence n’a malheureusement pas eue lieu à la date prévue pour des raisons indépendantes. Malgré cela, il a promis de revenir à une date ultérieure.

Monsieur Neil Wigan est le représentant plénipotentiaire de Sa Majesté la Reine Élisabeth d’Angleterre en République Démocratique du Congo et en République du Congo - Brazzaville. Il est arrivé à Kinshasa en fin mars 2010, alors que les deux pays célébraient leur cinquantenaire d’Indépendance.


NOTI N'Sele Joseph
PAROISSES
LANGUES
KIKONGO

LINGALA

FRANCAIS
ADMINISTRATION URBAINE
Citation du Jour
ARCHIVES
 
Bandundu, 09/01/2013
Bandundu: découverte d’une nouvelle mine du diamant à idiofa
 
Bandundu, 07/01/2013
Bandundu à l’heure de la réunification à travers la réfection de ses axes routiers

Bandundu, 11/06/B2012
Il n’y a pas d’obstacles insurmontables à développer l’agriculture à Bandundu

Bandundu, 04/06/2012
Marche central de Bandundu-ville : état et insalubrité

Vienne, 01/06/2012
L'Agriculture au secours du développement de la Rd-Congo. Quelles stratégies de lutte contre la pauvreté?

(L'Avenir Quotidien 29/05/2012
, 25/05/2012)
La forêt congolaise bradée au prix d’une bicycletteBandundu
 
La ruralite de la ville de Bandundu

Bandundu, 29/02/2012
La problématique du transport en commun dans la ville de Bandundu


R
etrouvailles Retrouvailles Retrouvailles
Retrouvez vos anciens compagnons de BANDUNDU-VILLE

Bandundu, 07/02/2012
Commémoration à Bandundu du jubilé d’or du collège Kivuvu


Bandundu, 04/10/2011

Lancement des activités de la direction provinciale du fonds de promotion de l’éducation nationale.

bandundu 21/09/2011
Le bandundu doté d’un centre de lecture et d’animation culturelle

bandundu, 14/09(acp).-

Tenue à bandundu de l'atelier sur la foresterie communautaire


Kinshasa, 12/09 (ACP).-

Renforcement des capacités du personnel académique et scientifique des établissements de l’esu à kinshasa

Bandundu 05/08/2011
Bandundu : Les habitants défendent les arbres de leur ville

Bandundu 26/07/2011
La ville de bandundu face au défi du désenclavement

Bandundu 02 juillet 2011
La ville de Bandundu est enfin dotée d’un Centre culturel.

Bandundu 01 juillet 2011
Une nouvelle banque commerciale à Bandundu-Ville.

Nouvelles 17 juin 2011
Conférence sur la parité (Fac Droit)


Nouvelles 14 juin 2011

Société 7 juin 2011

Nouvelles 25 mai 2011

Nouvelles Bandundu 16 mai 2011
FLASH SOS FLASH SOS FLASH SOS
AU TERME DES ARRETES MINISTERIELS DE L'ESU : LES NOUVEAUX COMITÉS DE GESTION SONT LÀ
Vign_RecRene2

L'Université de Bandundu a un nouveau RECTEUR:

           René NGAMBELE NSASAY 

jeudi 18 juin 2015

Qui est-il ce nouveau dirigeant de l'Université de Bandundu (UNIBAND). En plus de sa charge liturgique à la paroisse St. Hippolyte de Bandundu, le Révérend Curé, René NGAMBELE NSASAY est Docteur en Philosophie et Lettre de l'Université Catholique de Louvain, Diplômé d'études approfondies (DEA) en Philosophie et Licencié en Droit. René fut Doyen de la faculté de Droit à l'UNIBAND dont il est l'actuel Recteur. Le Recteur René NGAMBELE défend sa thèse de doctorat sur la cosmodémocratie. A la publication de l’arrêté ministériel nommant le nouveau comité, il eu un enthousiasme euphorique au campus de Lwani et dans tout le quartier environnant. Les étudiants et le personnel surnomment cette équipe "Comité du salut", tout en remerciant Son Excellence M. le Ministre qu'on appel déjà à Bandundu, Leader (ou MBEMBA Leader - Libérateur de l'Université de Bandundu). Ce comité est composé de quatre membres dont: le Professeur Dr. Joseph NOTI NSELE, Secrétaire Général Académique, le Professeur Dr. KASINGI, Secrétaire Général Administratif et l'Assistant NZUMBA Kennedy, Administrateur du Budget. Trois jours durant (du 24 au 26 juin 2015), le comité s'est attelé a rencontré les membres des différents corps qui constituent la communauté Universitaire à savoir: Corps Académiques et Scientifiques, PATO et Etudiants pour partager sa vision qui se résume aux trois thématiques ci-après: Construction, Autonomie et Rayonnement. Les étudiants en ont fait déjà leur cri de ralliement. "UNIBAND = Construction - Autonomie - Rayonnement". Le but final de cette vision c'est de faire du Campus de Lwani "UN SITE DE LUMIÈRE". 

  Pour la rédaction,

Prof. Roger NDONA K.

 
Vign_Ngamb

ACTUALITES  DU  RECTORAT

 

UN NOUVEAU COMITE NOMME A LA TETE DE L’UNIBAND

Par son Arrêté ministériel n°33/MINESU/CABMIN/TM/RK3/CPM/2015 du 12/06/2015, Son Excellence Monsieur le Ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire, le Professeur Théophile MBEMBA FUNDU DI LUYINDU, a rendu publique la composition du nouveau Comité de gestion appelé à prendre en main le destin de l’Université de Bandundu. Celui-ci se présente de la manière suivante :

Recteur : Professeur Abbé NGAMBELE  NSASAY René.

                Professeur et doyen honoraire de la Faculté de droit, à l’UNIBAND;

                Collaborateur au Centre d’Etudes Ethnologiques et Sociologiques de Bandundu ;

                Président de l’Association des Professeurs de l’Université de Bandundu (APUBAND)   

                Docteur en philosophie et lettres (de l’Université catholique de Louvain)

                Licencié en droit (de l’Université de Lubumbashi)

                Diplômé en théologie (du Grand Séminaire Jean XXIII, de Kinshasa)

Secrétaire Général Académique : Professeur NOTI N’SELE Joseph.

                 Professeur Associé, doyen honoraire de la Faculté des Sciences agronomiques                

                 Secrétaire Général Académique au sein du Comité de gestion sortant ;

                Ancien collaborateur scientifique au Musée Royal de l’Afrique Central (MRAC)

                à Tervuren, en Belgique.                  

                Docteur en Sciences géographiques (de l’Université de Liège, en Belgique) ;

                Diplômé d’études approfondies (DEA) en Aménagement du Territoire,

                Environnement et localisation des activités économiques (Univ. de Liège) ;

                Licencié en Pédagogie appliquée, option Géographie, Faculté des Sciences exactes,

                Institut Pédagogique National (IPN)/Kinshasa.

Secrétaire Général Administratif : Professeur KAFINGA LUZOLO Emery.

                Professeur Associé, Université Pédagogique Nationale (Kinshasa) ;

                Docteur en Sciences, option Biologie.     

              

Administrateur de Budget : Assistant NZUMBA MUSHITU Kennedy.

                   Assistant à la Faculté de droit, Université de Bandundu;

                   Licencié en droit (de l’Université de Kinshasa).

 

DISCOURS INAUGURAL DU PROFESSEUR ABBE NGAMBELE NSASAY RENE,   

                NOUVEAU RECTEUR DE L’UNIVERSITE DE BANDUNDU.

Après sa désignation comme Recteur de l’Université de Bandundu par le Ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire, aux termes de l’Arrêté ministériel  N°33/MINESU/ CABMIN /TM /RK3/ CPM/2015 du 12/06/2015 portant désignation et nomination des membres du Comité de gestion de l’UNIBAND, et après l’accueil enthousiaste que lui et son comité ont reçu de la part de la communauté universitaire, le Professeur Abbé Recteur NGAMBELE a prononcé un discours inaugural au cours duquel il a tracé les grands axes de l’action qu’il entend mener au cours de son mandat à la tête de l’UNIBAND ; des axes qui se résument en un sigle – « C.A.R. » -, et qui se déclinent en trois mots :

-          CONSTRUCTION

-          AUTONOMIE

-          RAYONNEMENT

Trois mots qui constituent autant des défis à relever que des objectifs à atteindre. La nouvelle vision de l’UNIBAND a été expliquée aux différents corps actifs de l’Université, selon le programme ci-après :

-          Mercredi 24/06/2015 : entretien avec les corps enseignant et scientifique ;

-          Jeudi 25/06/2015 : entretien avec le personnel administratif, technique et ouvrier ;

-          Vendredi 26/06/2015 : entretien avec la communauté estudiantine. Voici la substance

du message du Professeur NGAMBELE : 

 

« Messieurs les membres du Comité de gestion,

Messieurs les Professeurs et chers collègues,

Messieurs les Chefs des travaux,

Mesdames et Messieurs les Assistants,

Mesdames et Messieurs membres du personnel administratif, technique et ouvrier,

Chères étudiantes, chers étudiants,

 

      Au moment de prendre nos fonctions au sein du Comité de gestion de l’Université de Bandundu, Monsieur le Secrétaire Général Académique, Monsieur le Secrétaire général Administratif et Monsieur l’Administrateur se joignent à moi pour vous remercier, après l’accueil extraordinaire que vous nous avez réservé, suite à notre nomination comme mbres du nouveau comité de gestion de notre université. Nous comprenons aisément que votre joie est à la hauteur des attentes que vous formulez à notre endroit. Je voudrais, ici même, affirmer haut et fort ma détermination ainsi que celle de mes collaborateurs au sein du Comité à relever progressivement les défis qui se dressent sur notre chemin. Et Dieu sait s’ils sont nombreux !

De mon point de vue, les  défis qui s’imposent à nous sont de trois ordres. Il s’agit du défi de la construction, du défi de l’autonomie et du défi du rayonnement. Qu’est-ce à dire ?

 

I.                   LA CONSTRUCTION

La construction de l’UNIBAND est une entreprise de longue haleine, qui sera à la fois

matérielle et spirituelle. La construction matérielle concerne les infrastructures immobilières et mobilières à acquérir, afin d’augmenter la capacité d’accueil de l’Université en termes d’auditoires, de bureaux administratifs et facultaires, de logements pour les professeurs et les étudiants, des bibliothèques, des infrastructures sportives, etc.

Toutefois, ces infrastructures, une fois acquises, ne seront d’aucune utilité, si celles et ceux qui doivent en bénéficier ne sont pas préparés à en faire le meilleur usage. C’est ici que se situe l’intérêt de la dimension spirituelle de la construction. Par cette expression, je n’entends nullement instituer un culte divin au sein de notre établissement d’enseignement public. Il s’agit plutôt d’insuffler une âme à notre Alma mater, afin qu’elle devienne dans les faits et dans le for intérieur de chacun de ses pensionnaires, un patrimoine commun à aimer, à servir et à défendre ; une fierté à revendiquer et une référence à conserver. A l’instar de toutes les grandes universités du monde, qui ont su se donner un nom et une image, il nous faudra inventer des symboles forts, qui deviennent la marque de l’UNIBAND aux yeux du monde. Parmi les initiatives à prendre en ce sens, nous lancerons incessamment un concours pour doter notre université d’un hymne et d’une devise, qui complétera notre traditionnel "ALLER DE L'AVANT" « DUC IN ALTUM ».

 

II.                L’AUTONOMIE

L’Université de Bandundu, UNIBAND en sigle, est un établissement public d’enseignement universitaire  qui a ouvert ses portes au cours de l’année académique 1993-1994 comme un Centre universitaire. Trois années plus tard, en 1997, le Centre Universitaire  de Bandundu, C.U.B. en sigle,  devient une extension de l’Université de Kinshasa, avant d’accéder trois années plus tard à l’autonomie, à la faveur de l’Arrêté ministériel n°157/MINESU/CABMIN/MML/EBK/PK/2010 du 27 septembre 2010.

Cinq ans après la publication de ce décret, l’autonomie de l’UNIBAND reste  théorique. Privée d’infrastructures propres et dépendant à plus de 80 % des professeurs visiteurs, l’UNIBAND reste très dépendante. Il nous faut à présent relever le défi de l’autonomie, afin de répondre aux normes d’une université autonome. Nous devons, pour ce faire, étoffer le personnel académique, former et promouvoir le personnel scientifique, et, en même temps, construire les infrastructures de base, que sont les auditoires, les bureaux administratifs et facultaires, ainsi que les logements pour enseignants et étudiants.

Comme on voit, le processus de l’autonomisation de l’Université de Bandundu est un vaste chantier qui en appelle à la coopération interne et internationale. Dans la réalisation de ce projet, le concours des pouvoirs publics, propriétaires et pouvoir organisateur de l’établissement, est primordial. Mais l’apport de l’initiative privée, tant interne qu’internationale, sera sollicité. Elle sera sollicitée pour l’érection des infrastructures certes, mais aussi pour la formation du personnel, grâce notamment à l’octroi des bourses d’études et de formation. Dans le secteur de la recherche, l’autonomie de l’Université de Bandundu s’affirmera par le développement des bibliothèques et des laboratoires scientifiques, la publication des revues scientifiques par les facultés, et l’inauguration d’une presse universitaire du Bandundu, P.U.B. en sigle, à laquelle pourront coopérer les autres établissements d’enseignement supérieur et universitaire de la ville et de la province.  

 

III.             LE RAYONNEMENT

A la différence des écoles d’enseignement primaire, qui peuvent évoluer en vase clos, l’université se caractérise par son ouverture au monde. La coopération est par conséquent une dimension essentielle de ses activités, et le rayonnement sa marque. Une université qui ne rayonne pas n’existe pas. Une université dont la présence et l’activité ne rejaillissent pas alentour est une lampe éteinte. Une université qui ne sert pas ne sert à rien.

Pour que l’UNIBAND rayonne, elle doit marquer et faire remarquer sa présence par des actions d’éclat, tels que la participation au débat public sur les questions de société; l’entretien d’un partenariat actif avec les milieux économiques, industriels et politiques.

Dans le souci d’assurer un tel rayonnement à l’UNIBAND, nous entendons prendre contact avec les opérateurs économiques, politiques et sociaux de la place et d’ailleurs, pour voir le type de partenariat qu’il nous serait possible de développer avec eux, en fonction de leurs besoins et de nos compétences.

Quelques autres actions concrètes et anodines, mais non moins éclatantes, que nous entendons poser c’est, par exemple : l’impression d’un dépliant présentant l’UNIBAND, la publication d’une revue scientifique, l’impression d’un T-shirt et des casquettes aux marques de l’Uniband, l’affichage dans la ville des panneaux publicitaires et des banderoles, etc.

Ainsi peut se résumer notre plan d’action. Mes collègues du Comité de gestion et moi-même fondons l’espoir que chaque membre de la communauté UNIBAND va s’imprégner cette vision et apporter sa pierre à l’édifice, afin que se redresse notre Alma Mater. »

 

                                                                 Prof. Abbé NGAMBELE NSASAY René

                                                                                          Recteur                    

-----------------------------------------------------------------------------------------

UN ACCUEIL PLUS QU’ENTHOUSIASTE

La joie était à son comble dans la matinée du jeudi 18 juin 2015 sur le site universitaire de Lwani, au lendemain de la publication de. Les étudiants ont tenu à saluer l’évènement, en réservant un accueil délirant aux nouveaux Recteur, Secrétaire Général Académique, Secrétaire Général Administratif et Administrateur du budget. Au rythme des chants de fête et rameaux à la main, ils n’ont pas laissé le temps au Recteur de descendre du véhicule qu’ils ont littéralement assiégé. Des étudiantes ont étalé leurs pagnes au passage des nouveaux dirigeants. « Ce jour est celui de la libération de l’UNIBAND », ont déclaré certains d’entre eux à la presse. « Yo nani, oboya Ngambele ! », scandaient d’autres. Ou encore : « Ye wana Noti ! » Les enseignants et les quelques  ouvriers trouvés sur le site – car c’était le jour de la paie à la TMB -, se sont joints à la fête, en partageant avec les étudiants le verre de l’amitié offert à l’occasion.

Dans son mot de circonstance improvisé, Monsieur l’Abbé NGAMBELE, le nouveau Recteur, a remercié la communauté universitaire pour cet accueil. Il a également dit la reconnaissance du nouveau comité de gestion au Chef de l’Etat, Joseph KABILA KABANGE, au Premier Ministre Augustin MATATA MPONYO et au Ministre Théophile MBEMBA FUNDU, pour la confiance qu’ils ont placée en sa modeste personne et en celle de ses collaborateurs. Tournant son regard vers l’avenir, il a promis que l’action de son comité allait s’inscrire autour de trois axes, qui sont autant de défis à relever, à savoir : LA CONSTRUCTION – L’AUTONOMIE et LE RAYONNEMENT. Le Professeur NOTI a renchéri, en louant l’Eternel, avant d’inviter la communauté universitaire à travailler désormais la main dans la main. La journée s’est terminée autour d’un verre servi à la terrasse du Campus, au rythme de la musique congolaise.

 

********

L'INSTRUCTION DURABLE A L'UNIBAND, COMME BASE POUR L'AVENIR
AINSI SONNA LE GLAS !
Vign_SAM_2821-2

Le mercredi 10 juillet 2013, le Collectif des syndicats actifs au sein de l’Université de Bandundu (UNIBAND) se réunissait pour lancer un mot d’ordre de grève assorti d’un préavis de 7 jours. Il avait alors demandé aux autorités compétentes de prendre leur responsabilité en mains afin d’éviter des surchauffes sociales.

Au terme d’un mois et demi (mercredi 10 juillet 2013 – 25 août 2013) du début de cette grève, force était de constater qu’aucun effort de la part des autorités compétentes n’était envisagé.

La grève éclate alors que les étudiants sont en train de suivre les derniers enseignements qu’assurent les professeurs visiteurs qui viennent en appui à l’UNIBAND.

A l’origine de la grève, le non-paiement de la prime locale depuis le début de l’année académique ainsi qu’à plusieurs autres raisons exprimées sur la déclaration du Collectif Syndical publiée le 10 juillet 2013. Les grévistes dénoncent ainsi le comportement irresponsable du Recteur et de son Secrétaire Général Administratif pour avoir opéré des sorties de fonds de deux comptes bancaires, sans respect des lignes budgétaires, budget du reste qui n’avait jamais ni existé ni été validé par le Conseil de l’Université de l’année académique 2012-2013.

Depuis février 2013, toutes les sorties d’argent étaient effectuées avec les signatures du Recteur et du Secrétaire Général Administratif, contrairement à la lettre de procédure déposée lors de l’ouverture de ces comptes. Curieusement, à la Comptabilité, on ne relève jusqu’à présent pas d’état de besoins objectifs, ni aucune traçabilité dans les livres de caisse.

Face à cette impasse, le Collectif des syndicats actifs au sein de l’Université de Bandundu avait sollicité l’implication des autorités compétentes pour apporter une solution conservatoire, ne fut-ce qu’en payant quelques mois de prime dans le but de cesser la grève afin de recouvrer la quiétude sociale à l’Université. Quitte à contraindre ce duo du Comité de Gestion à justifier son attitude et à rembourser, le cas échéant, les sommes subtilisées.

Depuis des mois donc, l’UNIBAND observa avec une profonde inquiétude la multiplication de signes de paralysie de cette Université dès l’installation du Comité de gestion nommé par l’Arrêté ministériel n°320/MINESU/CAB.MIN/MML/CSI/KT/2011 du  08 octobre 2011.

Outre la gestion calamiteuse du personnel, le Collectif releva notamment les conflits  entretenus en permanence entre les membres du Comité de gestion, le détournement des ressources financières de l’Université, l’aliénation irrégulière des moyens de transport de l’Université, l’absence du budget, le net ralentissement des travaux de construction initiés par le Comité de gestion précédent. Une situation chaotique très déplorable qui ternie l’image de l’Université.

Ainsi, le 18 juin 2015,  sonna le GLAS de la Liberté, de la Construction, de l’Autonomie  et du Rayonnement de l’UNIBAND tel que l’illustre l'accueil enthousiaste réservé par les étudiants au nouveau comité de gestion  mis en place par le Ministre Théophile MBEMBA FUNDU le 12 juin 2015 (voir photo ci-dessus).

NEWS FORUM UNIBAND
Vign_Labolabo

cette semaine: 

PRIX DE LITTÉRATURE DES EXILES

JOURNAL QUOTIDIEN D’HISTOIRES DE SUCCES 

Hommage au Docteur Jean-Jacques MUYEMBE TAMFUM
Vign_2rect

A droite de la photo ci-contre, le Recteur Professeur NGAMBELE NSASAY René en compagnie de son collègue de l'Université de Lubumbashi, lors de l'hommage national rendu par le ministère de l'ESU et les Universités de la RDC au Docteur Jean-Jacques MUYEMBE TAMFUM (photo ici-bas), le vendredi 10/07/2015 à Kinshasa.

LE MOT MERCI A UNE VALEUR D'OR
The KOFI ANNAN Fellowship 2014

ESMT

"KOFI ANNAN 2014" offre une bourse d'études pour les études en gestion et commerce. Les bourses sont destinées aux étudiants motivés et talentueux en provenance des pays en développement. Pour plus de renseignements, veuillez cliquer ici.

AVIS AU PUBLIC N° MINESURS/UNIBAND/SGAC/NNJ/025/09/2013
Vign_Comite_avec_les_etudiants
   AVIS AU PUBLIC  N° MINESURS/UNIBAND/SGAC/NNJ/025/09/2013
________________________________________________________________________
INSCRIPTIONS POUR L’ANNEE ACADEMIQUE 2013-2014
L’UNIVERSITE DE BANDUNDU EN SIGLE UNIBAND INFORME LE PUBLIC QUE LES INSCRIPTIONS POUR L’ANNEE ACADEMIQUE 2013-2014 ONT COMMENCE.
POUR DE PLUS AMPLES INFORMATIONS, PRIERE DE CONTACTER LE SERVICE DES INSCRIPTIONS SITUE SUR LE CAMPUS DE LWANI.



-       POUR LES NOUVEAUX DIPLOMES D’ETAT AVEC 60% ET PLUS, ILS SONT ADMIS SANS CONCOURS D’ADMISSION,
        LES FRAIS POUR  REMPLIR LES DIVERSES FORMALITES S’ELEVENT A 15 DOLLARS
.
-       POUR LES NOUVEAUX DIPLOMES D’ETAT QUI ONT JUSQUE 59%, ILS SONT ADMIS AVEC CONCOURS D’ADMISSION,
        LES FRAIS POUR REMPLIR LES DIVERSES FORMALITES S’ELEVENT A 25 DOLLARS

-       POUR LES CANDIDATS AU SECOND CYCLE (LICENCE), LES FRAIS POUR DIVERSES FORMALITES S’ELEVENT
        EGALEMENT A 25 dollars

-       POUR LES CONDITIONS A REMPLIR, IL FAUT SE REFERER AUX CRITERES D’INSCRIPTIONS QUI SONT AFFICHES
        SUR LES VALVES

-       POUR LE PAIEMENT DES FRAIS, UN SEUL NUMERO DE COMPTE À RETENIR :

                                                                COMPTE N° CC 000567
                                                                            DE L’UNIVERSITE DE BANDUNDU
               BANQUE CENTRALE DU CONGO SUR AVENUE DE L’AVIATION 
                                                COMMUNE DE BASOKO
COMMUNIQUE
Vign_Etudiant_FATAKI
LE SECRETARIAT GENERAL ACADEMIQUE DE L'UNIVERSITE DE BANDUNDU EN SIGLE "UNIBAND" PORTE A LA CONNAISSANCE DES MEMBRES DU CORPS SCIENTIFIQUE ET AU PUBLIC QU'EN HOMMAGE AU FEU PROFESSEUR ORDINAIRE MALANDA DEM ET SOUS LE HAUT PATRONNAGE DE NOTRE ALMA MATER, IL ORGANISE UN COLLOQUE SCIENTIFIQUE LE SAMEDI 06 JUILLET 2013 SUR LE CAMPUS UNIVERSITAIRE DE LWANI DANS LA VILLE DE BANDUNDU. A CET EFFET, IL INVITE TOUS CEUX ET CELLES QUI SOUHAITERAIT FIGURER PARMI LES INTERVENANTS DE FAIRE PARVENIR LE TITRE DE LEUR COMMUNICATION AVEC UN RESUME DE 5 A 10 LIGNES PAR EMAIL AUX ADRESSES  CI-APRES :
<uniband@uniband.org>,
<josephnoti@gmail.com>,
<ngambelrene@yahoo.fr>,
<roggnd@gmail.com>  
LE PLUS RAPIDEMENT POSSIBLE POUR PERMETTRE A L'ORGANISATION DE PRENDRE LES DISPOSITIONS NECESSAIRES. LE TEXTE D'ORIENTATION SUR LES DIFFERENTS THEMES A EXPLOITER SE TROUVE SUR LE SITE DE L'UNIVERSITE <www.uniband.org> DEPUIS PLUSIEURS MOIS.
AVEC LES ENCOURAGEMENTS DE l'EQUIPE CHARGEE DE L'ORGANISATION
 
P.A. JOSEPH NOTI N'SELE /SGAC

BANDUNDU TODAY
Vign_vacances2010_266
Bandundu, 09/04/2013
Les périodes des examens sont quelques-uns des moments les plus stressants de la vie des parents. Et le stress est aujourd’hui d’autant plus pesant que les établissements scolaires et académiques sont devenus le lit d’une corruption face à laquelle même l’autorité de tutelle broie
du noir.

LES CINQ FLÉAUX QUI FREINENT LE DÉVELOPPEMENT DU BANDUNDU
Bandundu, 21/02/2013
Alors que pour la première fois, un gouvernement provincial organise une conférence pour le développement du bandundu (codeba), consacrée à la situation socio-économique de la province, une approche transversale, puisque les scientifiques, professeurs des universités, commerçants et société civile y participèrent. ...plusieurs facteurs contribuent au recul ou au freinage du développement socio-économique de cette province.
parmi ceux-ci, nous en avons retenu cinq...

WWF: ATELIER DE RENFORCEMENT DES CAPACITES DES ONG SUR LE MONITORING DES OBLIGATIONS ENVIRONNEMENTALES ET SOCIALES DES INDUSTRIES EXTRACTIVES EN RDC
Bandundu, 31/01/2013
La province du bandundu avait déléguée trois experts environnementaux : monsieur mbotika pierrot, géologue au ministère des hydrocarbures, monsieur me kololo kembo du ministère de l’environnement et monsieur le professeur ndona kayamba roger, expert en production végétale pour le compte du ministère de l’agriculture
Pour mauvaise gestion, manque de respect de la hiérarchie et des leurs administrés,...
Un bateau accosté au port fluvial de lumbu anciennement dima, à 12 km de bandundu, c’était le 24.11.2012.
 

Le Prof. Muyembe Tanfuma donne une leçon académique sur l’excellence à la cérémonie organisée à son hommage à l’Unikin

Kinshasa, 27/07/2015 / Sciences

La communauté universitaire de l’Unikin a rendu samedi dernier un hommage au prof. MuyembeTanfun, lauréat du prix Charles Merrieux, occasion au cours de laquelle le Prof. a donné à la chaire Mgr Luc Gillon une leçon académiquesur le thème intitulé « Science sans conscience n’est sue ruine de l’âme »

Le Pr Jean-Jacques Muyembe Tamfum, de la faculté de médecine de l’Université de Kinshasa (UNIKIN) a dispensé vendredi dans la salle des promotions Mgr Luc Gillon (UNIKIN), une leçon académique axée sur le thème « science sans conscience n’est que ruine de l’âme ». Le Pr Muyembe, directeur général de l’Institut national de recherche biomédicale s’est exprimé au cours d’une cérémonie d’hommage organisée a son intention par l’UNIKIN, la faculté de médecine et l’Académie pour l’avancement de la science, de la technologie et de l’industrie (ACASTI), consécutive au prix Christophe Mérieux  2015 » qu’il avait obtenu en juin 2015 de la Fondation Christophe et Rodolphe Mérieux de l’Institut de France, récompensant ses recherches sur la fièvre hémorragique à virus Ebola. Il a évoqué à travers ce thème pris de la devise de l’université congolaise, les trois maux qui rongent l’élite congolaise à savoir:

L’égoïsme, la corruption et l’absence d’engagement. Il a déploré l’égoïsme de l’élite congolaise caractérisé par un manque de travail en équipes et de recherche de qualité devant transformer la société et porter l’étendard de l’université plus haut. La corruption des élites, a- t-il dit, est la pire des choses. Cependant le grand frein du développement d’une nation, a-t-il poursuivi, c’est d’avoir une élite corrompue, utilisant son savoir pour lui-même, sans amour pour autrui ni pour la nation.

Là où il y a la corruption, a martelé Jean Jacques Muyembe, tous les systèmes seront corrompus notamment l’éducation, la santé et l’économie. Il a invité ses collègues professeurs à un engagement et au changement de leur façon de voir les choses en vue de mettre leur science au service de l’université, du pays et de l’humanité tout entière. Le manque d’engagement et de prise de conscience de l’élite a fait que l’université et le pays se retrouvent dans la position où ils sont aujourd’hui. Le secrétaire général académique de l’UNIKIN, Prosper Kanyankogote Mpagazehe, qui a présidé cette séance d’hommage au nom du recteur, a salué cette leçon et a appelé les professeurs à méditer et à utiliser ces conseils du lauréat du prix Mérieux pour redorer le blason de l’université et rayonner la société.

II leur a également appelé à la prise de conscience et au travail pour que l’UNIKIN redevienne grande en Afrique et améliore la qualité des services à rendre au pays. Le doyen de la faculté de médecine, Jean-Marie Kayembe, a réaffirmé le soutien de sa faculté à ce grand chercheur Muyembe humble dans sa façon d’être en vue du développement de la faculté , de l’université et du pays. Docteur en médecine de l’Université de Lovanium en 1969, agrégé de l’enseignement supérieur en médecine (virologie) à l’Université Catholique de Louvain en 1973, doyen honoraire de la faculté de médecine de l’UNIKIN, le Pr Muyembe a contribué à la découverte de la fièvre hémorragique à virus Ebola et a été le premier chercheur à se rendre sur le site de la toute première épidémie qui a eu en 1976 à Yambuku (Equateur/RDC).

Demande de fonds de recherche

Par ailleurs, les professeurs de l’UNIKIN, Masimango, Okitolonda et Tona, qui ont exposé au cours de cette cérémonie respectivement sur  « l’initiation à la recherche scientifique », la recherche scientifique: ressources allouées » et le « leadership et multidisciplinarité dans la recherche scientifique » ont recommandé à l’issue de leurs exposés au gouvernement, de doter les universités congolaises de fonds de recherche et d’équiper les différents laboratoires. Ils ont demandé aux universités de développer le sens de partenariat avec d’autres universités du monde et partenaires nationaux et étrangers pour appuyer la recherche car aucun pays ne peut se développer sans la recherche.

ACP

COMMUNIQUE UNIBAND
Vign_site2_IMG_0008
Besoin d’aide à l’UNIBAND

Bandundu, 27/01/2012

L'UNIBAND s'est donné pour mission d'apporter un soutien déterminant à l'éducation des enfants Congolais en général et particulièrement à ceux de Bandundu. Sa réussite repose essentiellement sur le lien indéfectible qu'elle entretient avec les anciens de la ville de Bandundu et amis.

Aussi, l'UNIBAND cherche le soutien financier de tous les fils et filles de Bandundu, des entreprises publiques et privées, des institutions Congolaises pour concrétiser ses ambitions de développement en lui faisant un don.

Sachant que l’UNIBAND possède un plan d’occupation de son site de Lwani qui présente la disposition des bâtiments administratifs, facultaires, auditoires et homes pour personnel et étudiants. Elle est à la recherche d’investisseurs pour étudier les possibilités d’un partenariat gagnant-gagnant afin de parvenir à la construction et la signature d’un contrat d’exploitation à terme.

 
 
AU MOMENT OÙ NOUS PUBLIONS CE COMMUNIQUÉ

 
 
L’UNIBAND vient d’acquérir de la part de ses amis professeurs et amis de quelques universités
belges un lot de livres. Elle est à la recherche des moyens et documents d’exonération pour les
acheminer vers la ville de Bandundu, lieu d’implantation de l’Université.

Elle encourage ainsi les amis qualifiés qui désirent rentrer au pays pour rendre service, de contacter les responsables du Comité de Gestion ou indirectement les amis pour obtenir les renseignements nécessaires.
 


Noti N'Sele Joseph
____________________________
Secrétaire Général Académique
RAPPORT RENTRÉE ACADÉMIQUE010/2011
Vign_SE_Le_Ministre-LEADER
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO
ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET UNIVERSITAIRE
UNIVERSITE DE BANDUNDU
 
B.P. 548 
BANDUNDU
 
Secrétariat Général Académique
 
Dans le cadre de l’essaimage des établissements d’Enseignement Supérieur et Universitaire à travers les provinces, l’Arrêté Ministériel n°ESU/CABMIN/006/93 du 17 juin 1993 portant création des centres universitaires en République du Zaïre a créé dans la province du Bandundu un centre universitaire dénommé «Centre Universitaire Officiel de Bandundu » à Bandundu-ville.

Après trois ans de fonctionnement, le Centre a obtenu un agrément provisoire par l’Arrêté Ministériel n° ESURS/CABMIN/13/087/96 du 27 mai 1996 portant agrément provisoire des établissements de l’Enseignement Supérieur et Universitaire en République du Zaïre, sous le sigle C.U./Bandundu.

En 1997, l’Arrêté Ministériel n° EDN/CABMIN/ESU/0021/97 du 04 octobre 1997 portant ouverture des extensions de certains établissements de l’Enseignement Supérieur et Universitaire a fait du Centre Universitaire de Bandundu une extension de l’Université de Kinshasa.
Mission de l'Ambassadeur Allemand Dr. Wolfgang Manig au Bandundu
Vign_Bandu1_2_

Dans le cadre de contrôle des microprojets financés par la République Fédérale d’Allemagne, son Ambassadeur auprès de la République Démocratique du Congo a effectué une mission de service dans la Province du Bandundu.

La raison fondamentale de cet impératif est le renforcement des liens de partenariat qui existent entre la RFA et la RDC dans le domaine de développement rural.

L’intérêt de cette mission est de vouloir amener la population concernée à s’approprier des mécanismes et outils capables d’assurer le meilleur environnement développemental dans les domaines de l’éducation, de la santé et du social afin de contribuer efficacement à l’amélioration de leurs conditions de vie.

Cette mission s’inscrit aussi dans une visite guidée du premier représentant de l’Allemagne pour envisager une forme de collaboration entre ce pays et la province du Bandundu. La proximité de notre province par rapport à la ville de Kinshasa est aussi un élément important qui motive ce partenariat.

Ses Excellences Dr. Wolfgang Manig et le Gouverneur Jean Kamisendu Kutuka

       dans la Maison Blanche (Gouvernorat Bandundu) à Bandundu-Ville

 
Le temps qu'il fait à BANDUNDU
Blog UNIBAND
rss feed
Archive(s) :
select
© UNIBAND, la dernière mise à jour, juillet 2015